de Saint-Hippolyte du Fort et d'ailleurs
Contrôle de vitesse

Contrôles de vitesse : Kafka contre Ubu

Radars automatiques, pièges automatiques.

Je ne sais pas si vous avez lu “Le Procès”  de Kafka ? C’est un excellent livre, un classique, qui peut se résumer ainsi :

“Joseph K, employé de banque, est un jour arrêté sans motif apparent. Il se débat contre les incohérences judiciaires et bureaucratiques en vain et finit par se soumettre face à une loi absurde … Il sera au final condamné à mort.”
 
Quant au père Ubu* d’Alfred Jarry, il est tout simplement grotesque, un symbole de la cupidité des hiérarchies politiques.
 
Pour en revenir au sujet de cet article : les contrôles de vitesse sur la route, je vais vous raconter une histoire vraie.
 
Début 2024, je reçois un avis d’amende majorée pour un dépassement de vitesse constaté en octobre 2023.  Comme je n’ai jamais reçu la moindre contravention, j’écris en recommandé AR au ministère public à Rennes pour demander des détails et bénéficier, tant qu’à faire, du tarif “minoré” en cas de paiement rapide.
 
Et j’oublie toute cette histoire …
 
Mais Kafka veille ! Il y a quelques jours, un sympathique huissier m’envoie une injonction de payer avec menaces à la clé concernant ce fameux PV pourtant jamais arrivé à destination.
 
Il n’y a pas de numéro de téléphone où joindre ce zélé officier de justice, juste une boite vocale à choix multiples pour payer, oui, mais l’option “parler à un interlocuteur humain” n’est pas prévue.
 
Il y a bien un site internet pour vérifier les données mais là encore, aucun moyen d’expliquer la situation qui est la mienne, pourtant simple ! PV jamais reçu et réclamation restée sans réponse.
 
On finit par téléphoner à Rennes, pour s’entendre dire “qu’il y a eu effectivement des problèmes de courrier, que l’amende a été ramenée à 68 € et qu’il suffit d’attendre 2 ou 3 mois pour pouvoir régler directement en ligne au Trésor Public”. Dont acte.
 
Sauf que ce matin le père Ubu ramène sa fraise sous la forme d’un avis de poursuites avant saisie sur compte bancaire, etc, etc …
 
L’huissier d’Alès** finalement trouvé sur les Pages Jaunes, précise au téléphone que c’est en dehors de leur contrôle, on ne peut plus rien faire et qu’une 3ème lettre de menaces ne va d’ailleurs pas tarder à arriver. Super.
 
Comme je me mets un peu en colère, on me raccroche au nez.
 
A ce stade, je décide en dernier ressort d’envoyer un mail à l’office d’in-justice et là, surprise, il s’avère que les mails envoyés à cette adresse … ne seront pas traités. Tout simplement.
 
Si maintenant Kafka et Jarry unissent leurs talents, alors là …
 
(A suivre)
NB Si vous aussi avez été victime de ce type de mésaventure, contactez la Gazette
 
Muriel Maire juin 2024
 
*Il avait un tout petit zizi et un grand cul, le père Ubu” chanson ubuesque de Dick Annergarn … que j’adore.

** la Sesarl AGULLO – LOZANO pour ne pas les nommer
 
error: Content is protected !!
Retour en haut