de Saint-Hippolyte du Fort et d'ailleurs
Le quartier de Croix-Haute
Téléphone filaire

Coup de fil, la vie sans téléphone

Comment faire sans portable ?

Je n’ai pas de téléphone malin, tout juste un fixe à la maison. Jusqu’à maintenant, ça allait … à peu près. Mais je vois bien que l’étau se resserre, à l’image de nos libertés qui rétrécissent à une vitesse alarmante.

Impossible d’utiliser ma CB en ligne sans fournir un n° de portable pour le “fameux code de sécurité”. Idem pour une réservation d’hôtel, de restaurant, voire un RDV médical.

La voiture électrique ? Pour les bornes de recharge, il faut soit une carte de paiement du même fournisseur, soit scanner un code barre. La nuit, sur des parkings en général bien sombres, il faut deux portables, un qui éclaire l’endroit et l’autre qui scanne.

Le Bon Coin ? Cliente depuis le début, me voilà dégagée du système car je n’ai pas de portable pour m’identifier.

Quand on me demande “mais comment faites-vous pour un rendez-vous?” … ma réponse “je le note sur un papier” a le don de stupéfier mon interlocuteur.

La plupart du temps, j’utilise ma mémoire humaine pour stocker les informations importantes, dont les numéro de téléphone … des autres. Mais c’est de plus en plus difficile car il n’y a plus de repères mnémotechniques et mes astuces sont éculées : plus de chiffres correspondant à une région ou un département ! Tout commence par 06. 

J’ignore combien de temps je vais tenir encore, même avec le portable de mon compagnon (en secours). Car son code d’accès est … une empreinte digitale.

Je suis gaulée.

Muriel Maire 16 janvier 2024

error: Content is protected !!
Retour en haut