de Saint-Hippolyte du Fort et d'ailleurs
La Gazette de Croix-Haute, un quartier de St-Hippolyte du Fort
Rechercher
Drapeaux Ukraine et Europe

Coup de gueule : l’Europe et l’Ukraine

L'Europe et l'Ukraine.

Fort de son charisme, Volodymyr Zelensky a su amener à sa cause l’opinion internationale.

L’occident, toujours désireux de voir la démocratie se généraliser, épaule ce type d’actions, au même titre qu’il ne s’est globalement jamais opposé à une quelconque invasion alliée.

Pour une Union européenne (UE) élargie à 27, la situation n’est pas simple. Du fait de l’empressement des politiques à vouloir intégrer toujours plus d’états dans l’UE, la souveraineté des pays fondateurs s’en trouve aujourd’hui considérablement diluée, au point que plusieurs états finiront probablement par sortir de l’Union.

L’histoire de l’UE est donc de plus en plus celle de La grenouille qui se veut faire aussi grosse que le bœuf, de La Fontaine.

Ce que met en exergue la guerre en Ukraine, ce sont les dangers d’une mondialisation qui a sacrifié la notion d’autonomie et de savoir-faire, sur l’autel du pouvoir d’achat.

On semble s’être beaucoup interrogé sur les auteurs du sabotage du gazoduc Nord Stream, reliant la Russie à l’Allemagne en mer Baltique. Il parait cependant évident que Vladimir Poutine ait ainsi voulu rappeler aux européens que leur comportement de cigales fait qu’ils n’ont, aujourd’hui, plus leur mot à dire sur la scène internationale.

Quand on creuse la question des sanctions à l’endroit des Russes, on comprend que l’Union s’est gardée de porter tous les oligarques sur sa liste noire.

En parcourant le constat des journalistes d’investigation de Follow the Money, on comprend aussi qu’on a mis en place un certain nombre d’exceptions aux règles, notamment au droit du nucléaire et au nom de la sécurité alimentaire.

Sans trop savoir ce qu’ils allaient faire dans cette galère, les français pleurent les soldats morts au Mali. De la même manière, on passe un peu vite sur les dernières aventures d’Eugène Prigogine au Niger – le pays auquel le dictateur Mamadou Tandja avait su redonner à la démocratie ses lettres de noblesse, selon les propos de Nicolas Sarkozy.

Le fond de l’histoire est en lien direct avec la politique nucléaire portée par la France, cette fois au nom d’une écologie 2.0, sur fond d’opacité et de promesses non tenues.

À lire l’article du New York Times, on comprend comment nos amis brexités associent les actions aux beaux discours.

Devant autant de tapis rouges, on comprend que c’est, probablement, du fait de leur implication dans la destruction plus grand navire de guerre coulé depuis la Seconde Guerre mondiale, le Moskva, que Vladimir Poutine menace aujourd’hui le fish ‘n chips outre-Manche.

Jeroen van der Goot 27 février 2024

error: Content is protected !!
Retour en haut