de Saint-Hippolyte du Fort et d'ailleurs
Caprice, une peinture de Béa

Elections, la gueule de bois

Trop c'est trop. La France bleu marine, ça ne passe pas.

La gueule de bois est un rappel désagréable des excès de la veille. Trop de RN et le résultat est le même qu’après une soirée bien arrosée : maux de tête, nausées, fatigue excessive.

Entre nous soit dit, je préfère nettement la soirée alcoolisée entre amis que la double[1] voir triple[2] douche froide du dimanche 9 juin après les élections européennes.

Pourtant on l’avait vue venir, la vague bleue, on avait été prévenus par les sondages à répétition ! Bardella caracolant en tête (raccolera = anagramme de caracoler) et les autres partis, à la peine et à la traîne. Question : les 38 listes étaient-elles nécessaires ?

Macron le savait déjà … la dissolution surprise de l’Assemblée Nationale, je n’y crois pas une seule seconde ! Mais plutôt un plan B en cas de sévère déculottée aux élections européennes. Ce qui est le cas.

Et pourtant ce n’est pas faute d’avoir dragué outrageusement les voix des sympathisants RN avec son ministre de l’intérieur taxant les manifestants anti-bassines et anti-autoroute A69 d’éco-terroristes, la honte.

Le même sinistre monsieur proposant de renier le droit du sol aux bébés “étrangers” nés à Mayotte, c’est pas du Le Pen tout craché ça ?

Encore lui qui envoie des CRS en surnombre, hyper équipés, contre les écologistes défenseurs de l’environnement … et laisse benoitement faire les agriculteurs[3] en colère, pourtant vindicatifs à outrance, qui paralysent tout le pays.

Vous n’avez pas compris ? Les verts ne sont pas des électeurs potentiels de Macron, plutôt des empêcheurs de tourner en rond, alors que les agriculteurs, si ! Et leur puissante FNSEA, poids lourd du lobbying agricole.

Autant le dire tout de suite, cela fait des lustres que je ne vote pas car il n’y a plus de choix possible depuis des années : on finit toujours pas voter contre la famille Le Pen…

Mais aujourd’hui je doute de tout car la montée en puissance de la droite populiste est partout en Europe  – et dans le monde, pour ne citer que Javier Milei ou Orangino.

Notre démocratie parlementaire a du plomb dans l’aile, l’utilisation répétée de l’article 49.3 en est une des preuves. Le fort taux d’abstention aux votations (comme disent nos amis suisses) une autre.

Au secours ! Arrêtez le monde, je veux descendre !

Muriel Maire 10 juin 2024

  1. très mauvais score des verts
  2. dissolution de l’Assemblée Nationale
  3. la plupart des petits agriculteurs sont à bout de souffle, leur travail est difficile et mal rémunéré. Quant aux gros …

Illustration : une peinture originale de Béatrice Hours Andrieu intitulée “Caprice”

error: Content is protected !!
Retour en haut