de Saint-Hippolyte du Fort et d'ailleurs
La Gazette de Croix-Haute, un quartier de St-Hippolyte du Fort
Rechercher
Le milliard d'arbres de Macron - VCG

Le milliard d’arbres de Macron

4 milliards d’arbres, qui dit mieux ?

L’annonce des 4 milliards d’arbres plantés en Éthiopie ne pouvaient correspondre qu’à un effet médiatique sans lendemain.

Étant donnée la surface du pays, mathématiquement parlant, ce n’était déjà pas possible.

Depuis, l’Arabie saoudite a renchéri les enchères à 10 milliards d’arbres.

Quand on sait qu’une tour Burj Khalifa (1) a été entièrement construite avec du sable australien (2), on comprend qu’un Mohamed Ben Salman ne s’arrêtera devant rien pour réaliser un tel projet.

Malgré le fait qu’on commence de plus en plus à douter de la capacité des arbres à systématiquement agir en faveur du climat, en France, Emmanuel Macron s’est engagé à planter un milliard d’arbres. C’est le plan France Relance.

Le documentaire Sur le front – La face cachée des forêts françaises, actuellement en replay sur France 5, s’interroge sur où ces arbres sont plantés depuis l’annonce de 2022, voire comment il est possible d’en planter autant.

Au fil des images, on est abasourdi de comprendre que c’est au droit de coupes rases financées par des fonds européens.

Les forêts coupées sont non seulement variées mais aussi plutôt en bonne santé.

Du fait du chiffre irréaliste de 1 milliard, on n’hésite pas à comptabiliser les plantations qui ne survivent pas.

Les opérations se font au nom de l’Union européenne qui finance, ainsi, un massacre soigneusement orchestré en France.

Les propriétaires sont non seulement payés par des fonds publics pour les coupes et les nouvelles plantations, ils peuvent par ailleurs vendre au plus offrant les arbres abattus.

Ceux-ci partent en direction de la soixantaine centrales, dites biomasses, de France. Afin que celles-ci aient un rendement optimum, on importe les 50% de combustibles complémentaires… du Brésil, pour ce qui est de la centrale de Gardanne (Bouches-du-Rhône).

Dans la mesure où nous brûlons du bois depuis des millénaires, et quoiqu’en disent certaines autorités, le commun des mortels continue à estimer que le bois pollue probablement moins que le charbon.

Or, les chiffres avancés dans l’émission montrent que le contraire est vrai, au niveau de tous les paramètres. 30% d’émissions supplémentaires pour le méthane (3) (donc, au total, 840 fois de plus en équivalent C02), 10 fois plus en matière de particules fines, et 4 fois plus en termes de dioxines et furanes.

En remplacement des forêts variées et en bonne santé, on plante des arbres faciles à travailler et réputés pour leur pousse rapide : les résineux.

Ce genre de pratiques est d’autant plus inquiétant qu’on s’engage de toute évidence dans une démarche similaire pour les biocarburants.

Parallèlement, ARTE Replay passe le documentaire IKEA, seigneur des forêts.

Au-delà du fait que 20% du bois mis en œuvre par la firme suédoise est d’origine inconnue, la société, domiciliée aux Pays-Bas, pille littéralement la planète.

Pour ce faire, elle a bien sûr ses partenaires. Parmi ceux-ci, le gouvernement suédois mais aussi le label de bonne conscience FSC (4), essentiellement financé par les firmes désireuses d’assoir leur image de marque.

IKEA est présent aux quatre coins de la planète. De ce fait, chacun de ses points de production envoie, à grand renforts de CO2, les articles dans les cinquante pays desservis.

Du Live Aid de Bob Geldorf (5) au We are the world de Harry Belafonte (6), en passant par l’Éthiopie de Renaud (7), il y a eu, au milieu des années 1980, plusieurs initiatives musicales en faveur de l’Afrique.

Qui reste-t-il, aujourd’hui, d’aussi talentueux, engagé voire informé, pour initier une telle démarche au nom de l’écologie ?

  1. Burj Khalifa : gratte-ciel à Dubaï qui passe pour la plus haute structure humaine (828 m).
  2. Enquête de Denis Delestrac sur le commerce et la disparition du sable.
  3. Le méthane a un pouvoir de réchauffement global 28 fois supérieur à celui du CO2.
  4. ONG internationale créée au moment de la première COP, en 1992 (Sommet de Rio). Sa mission première était de promouvoir une gestion écologique, sociale et économique des forêts.
  5. Chanteur irlandais du groupe punk-rock les Boomtown Rats.
  6. Chanteur américain militant des droits civiques, par ailleurs confident de Martin Luther King.
  7. Chanteur français réputé pour ses multiples engagements au niveau des droits de l’Homme, l’écologie et l’antimilitarisme.

Crédit photographique : Visual China Group (VCG)

Jeroen van der Goot 28 février 2024

error: Content is protected !!
Retour en haut