de Saint-Hippolyte du Fort et d'ailleurs
Le quartier de Croix-Haute
Le Plan cigalois : la place d'Armes

Le Plan cigalois – IV

La fontaine du Plan

Á voir la massive fontaine du Plan, on est tenté de penser que les Protestants sont décidément bien sobres. Or c’est bien aux Catholiques que le bourg doit cet ouvrage.

L’actuelle fontaine en remplace cependant une autre, qui n’a jamais vu le jour.

Á l’idée de construire une fontaine au droit du Plan, les édiles étaient aussi euphoriques que nos lumières actuelles recevant des subventions.

Contrairement aux nôtres, les responsables de 1770 pensent tout de suite à un ouvrage grandiose, à base de nymphes et de jets. De ce fait, on imagine aussi la fontaine au centre du Plan. Versailles à St-Hippolyte.

Si un tel projet ne s’est pas réalisé, c’est parce qu’il y a, vraisemblablement, eu une série de vétos.

Tout d’abord, le bureau d’étude démontre qu’il faudrait toute l’eau du Mas d’Icard pour que cela fonctionne. Ce qui n’est pas réaliste du fait que, parallèlement, le réseau doit également alimenter la fontaine de la Canourgue*.

Au-delà des calculs en eau, on peut aussi penser que quelqu’un ait joué les rabat-joie, en rappelant que l’ouvrage devait composer avec le cimetière enseveli sous Plan. Un peu de pudeur, donc.

En termes d’urbanisme, il est également préférable de positionner la fontaine de manière à ce qu’elle constitue une articulation, entre l’axe de ladite Plaine (actuel cours Gambetta) et le Plan.

Afin de se faire pardonner de tous et d’encourager les soldats à aller au combat, au centre de la place créée, on plante un arbre de vie.

* Nos autres fontaines sont alimentées ladite Source, située en contrebas de la route vers Cros.

(A suivre)

janvier 2024 Jeroen van der Goot

error: Content is protected !!
Retour en haut