de Saint-Hippolyte du Fort et d'ailleurs
La Tine

Mystères de l’Agal (10) / la Tine

La tine au Moulin de Croye.

La tine au Moulin de Croye …et non pas “la Tine du Moulin de Croye”.

Car ladite tine – récipient en latin – existe depuis bien avant le Moulin de Croye.

Des tines, il en existait d’ailleurs plusieurs : celle-ci, celle du Moulin Lasalle (alias des Portes, la ruine derrière le fort) et au Moulin Neuf. Cette dernière jouxte également un réservoir enterré, surmonté d’une noria (aujourd’hui disparue) alimentant un autre établissement.

Les tines étaient, à mon sens, des réservoirs de redistribution d’eau vers tout un réseau d’agals. “Agal” signifiant “canal”, en Occitan.

Jeroen van der Goot juillet 2024

(A suivre)

error: Content is protected !!
Retour en haut