de Saint-Hippolyte du Fort et d'ailleurs
L'Agal au fort

Mystères de l’Agal (12) / l’Agal au Fort

L'Agal au Fort 1693.

Ce document correspond potentiellement à une ébauche de principe pour ladite Citadelle de St-Hypolite, au même titre probablement que la planche générale de ses environs, également de 1693.

Cependant, on comprend bien comment l’Agal alimentait les douves du fort, pour ensuite alimenter le Moulin des Portes (alias Lasalle), puis les installations situées dans le Pré de Mandiargues.

On peut toutefois y voir une nette amélioration, par rapport à la planche sur laquelle le pont (ici à gauche) était dessiné du mauvais côté du canal de fuite, par rapport audit Pont de secours.

Comme sur les autres planches que j’ai pu voir, les remparts ne viennent pas mourir sur le fort. Probablement donc qu’il y avait un dispositif anti-intrusion dans l’Agal, de part et d’autre des douves. Ce qui fait qu’il fallait y monter la garde en permanence.

N’apparait pas ici ledit Chemin couvert (qui devrait apparaitre sur la droite), présenté sur l’une des planches d’André Pieyriat.

La bordure périphérique, en étoile à la Vauban, constituait un glacis ; c’est-à-dire une zone autour de laquelle on relevait les terres afin de créer une protection supplémentaire.

> Recueil des plans des places du Royaume, divisées en provinces, faits en l’an 1693 (BNF).

Jeroen van der Goot juillet 2024

A suivre …

error: Content is protected !!
Retour en haut