de Saint-Hippolyte du Fort et d'ailleurs
Le quartier de Croix-Haute
Religions : temple de St-Hippolyte du Fort

Coup de poing sur l’autel des religions

La religion, le plus grand commun diviseur (PGCD)

Depuis toujours je m’interroge sur le rôle des religions. D’autant plus que, portée sur les fonds baptismaux encore vagissante, je n’ai évidemment pas donné mon accord .(1) 

Selon les éthymologies, les verbes latins religere : relire et religare : relier(2) seraient à l’origine du mot “religion”.

Je ne retiens pas le sens reléguer du verbe relegere – qui serait tentant avec ses synonymes bannir, exiler et son corollaire l’intolérance – mais plutôt celui de relire, s’agissant sans doute de la relecture des textes “sacrés” … comme l’étude de la torah sans cesse renouvelée.

Religare évoque assez clairement le fait de se relier (à dieu) avec l’idée de lien social, plus la connotation de communauté, très ancrée aux USA.

Sauf que c’est loupé.

Les religions divisent les peuples, exacerbent les fanatismes et donnent lieu à des conflits dont la violence n’a d’égale que l’absurdité.

Mon enfance a été marquée, entre autres évènements(3) par la guerre civile irlandaise avec ses 3500 morts pour rien (conflit meurtrier entre catholiques et protestants). En effet, au 18ème siècle les catholiques irlandais, qui représentaient 80 % de la population de l’Eire, étaient devenus des sujets britanniques de seconde zone, dépossédés et exclus de toute position de pouvoir. D’où leur révolte, pudiquement désignée comme “troubles”.

Cela ne vous rappelle rien ? La Palestine, au hasard ?

Par ailleurs on peut constater que les religions et leurs ministres(4) ont de tous temps été le fer de lance des pouvoirs en place, que ce soit pour garder la main sur les peuples ou en conquérir d’autres en raflant la mise au passage, si possible : or, argent, pétrole, matières rares, esclaves et main d’oeuvre bon marché, désormais eau potable.

De même, la mysoginie est une constante dans les religions monothéistes : une autre manière d’asservir la moitié de l’humanité.

Quand on voit ici, à St-Hippolyte du Fort, les profondes cicatrices laissées par les guerres de religion, les souffrances inutiles endurées au nom de la foi, on comprend que des générations sucessives de Cévenols restent marquées au fer rouge.

Mais pendant combien de temps encore ???

Muriel Maire 17 janvier 2024

  1. Les protestants ont la liberté de “démissionner”. Je viens d’avoir confirmation que les catholiques peuvent se faire radier des registres paroissiaux sur simple demande au diocèse concerné
  2. On peut aussi faire relier ses livres
  3. Les évènements d’Algérie, pas la guerre. Et pourtant …
  4. On parle de ministres du culte
error: Content is protected !!
Retour en haut