de Saint-Hippolyte du Fort et d'ailleurs
Le quartier de Croix-Haute
Les messages de l'eau - Masaru Emoto

Vidourle polymorphe – II

L'eau, cette inconnue

En sous-sol, Vidourle danse, se disperse, se purifie, se minéralise puis se concentre à nouveau. Comme pour tout le reste, on estime que ce ballet est éternel.

Alors que, parallèlement, au niveau de l’encrassement du purificateur, nous identifions bien l’impact du ruissellement des engrais et autres caca(1).

Étymologiquement parlant, le mot Rivière renvoie aux rives qui canalisent les molécules d’eau en déplacement. On peut en déduire une forme de sacralisation de cette matière, par les anciens.

Fort de notre science, nous avons depuis décrété en avoir démystifié les moindres recoins.

Nous avons estimé pouvoir la domestiquer, et la purifier artificiellement.

Nous l’avons mise sous une pression arbitraire, pour l’envoyer dans des canalisations épousant les formes de nos établissements. Kling-klang-klong : chacun est ravi d’avoir l’eau à portée de main. Or tout le monde(2) ne s’accorde pas pour la trouver satisfaisante.

Quand on voit le pavé qui nous sert de référence(3) pour comprendre les mécanismes cellulaires, on comprend combien il nous faut rester humbles.

La biologie, la musique, la lumière, l’électromagnétisme, l’eau, tous laissent rêveur quant à tout ce qui leur a trait. Ainsi commence l’étude quantique, de l’infiniment petit.

Face aux virulentes critiques à l’encontre d’une personne non-accréditée, il est vrai quelque peu farfelue, Carl Sagan(4) a dit que, le plus grave dans l’histoire, c’est que nous nous bornons les uns les autres.

À ce titre, on a renvoyé aux calendes grecques l’intéressante réflexion d’un Jacques Benveniste, sur une éventuelle mémoire de l’eau. Une idée qui met pourtant en exergue l’empreinte laissée par toute chose que l’on retire d’un contexte donné.

Masaru Emoto(5) est également de ses personnes mises à l’index.

De ce malgré tout immense poète, l’Histoire officielle retient seulement celle d’un pseudoscientifique, sans bagage reconnu en matière d’eau.

L’illustration ci-dessus résume sa pensée.

  1. Du grec Kaka, pluriel de Kakos, signifiant mauvaises choses.
  2. Molecular Biology of the Cell (1464 pages)
  3. Documentaire sur l’eau de Jan Roeloffs (Jupiter Films).
  4. Astronome et physicien américain.
  5. Les messages cachés de l’eau. Le pouvoir guérisseur de l’eau. Messages de l’eau et de l’Univers.

Jeroen van der Goot février 2024

error: Content is protected !!
Retour en haut